Les Nouvelles Lectures Cosmopolites sont un groupe français formé en 1989 par Julien Ash et Angustère à Nancy. Le groupe est resté sous la forme d'un duo pendant une année, puis Angustère a quitté le groupe pour se consacrer, secondé par Julien, au festival de musique expérimentale Futur Intérieur. NLC started in July 1989 as a duo (Angustère & Julien ASH).
They released the CDsingle "Lost Sand Divinities", the double-tape boxed set "Période Taoiste" and the tape "Schizolithe" (in a 2 kg reinforced concrete box). The same duo also released the tape "Dieu est Gros" (in a wooden box) under the name "TRISTE NUIT POUR" and the tape "Ecmnesia" under the name "MAELSTROM".
In December 1990, Angustère left the band.
After the solo-CD "Incandescent", NLC started again, but had become ASH's solo project.
       
NLC est depuis le projet solo de Julien Ash, auquel ont participé de nombreux collaborateurs, issus de milieux très variés : l'opéra de Nancy (Olga Zimovets), le théatre et les performances (Frédéric Bailly), la musique industrielle ambiante (Christoph Heemann, ex-HNAS), le jazz (Aldo Romano), la cold mélodique (Hide & Seek) etc...   Since then, a lot of "guests" took part to this project : Frédéric Bailly (KOD), Frédéric Truong (LEITMOTIV), Olga Zimovets (a russian opera diva), Christoph Heemann (H.N.A.S.), Mayling (a progressive rock composer), P. Bur (a techno composer), Philippe Joncquel (bassist and sound engineer), PY Lebeau and L Houdijk (Hide & Seek) etc...
In 1989-90, the music of NLC was classified as "ambiant industrial".
After the split, ASH's compositions became more melodic. "Vestiges" was the testament of the pure experimental period of NLC, even if some recent releases may be very confidential (for ex. the vinyl suite "Le Lieu Noir"). The CD "Allegro Vivace" started the Neo-Classical period of NLC, which may not be finished today...
       
Julien Ash a fait également partie avec Angustère des projets "Triste nuit pour", "Maelstrom", et forme avec PY Lebeau et L Houdijk de Hide & Seek le groupe "A Sparrow Grass Hunt".  
Au départ industrielle voire bruitiste, la musique de NLC se tourna assez rapidement vers le mélodique et fut catégorisée "musique nouvelle" ou néo-classique, sans que le groupe ne revendique jamais d'étiquette.
In 1999, the collaboration with bass player Philippe Joncquel began, culminating in 2001 with "the link cutters".
       
Depuis le départ, les productions du groupe NLC ont toutes en commun une caractéristique bien particulière : un mélange constant d'ambiances noires et lumineuses, enfantines et plus matures, où se téléscopent mélodies et bruitages.   The music of NLC became "poppy" but still mainly instrumental. As lots of people said "NLC makes a kind of imaginary film music", NLC's album, "les grands saules" (2002) , is an audio movie, with a story, characters, dialogs.
However, even if each record by NLC has his own "concept", the path followed always remains the same...
       
    Le groupe a réalisé un nombre impressionnant de cassettes, vinyles et compacts disques, ainsi que de nombreuses participations à des compilations internationales. NLC a réalisé également des jingles radio et tv (France Culture et France Télévision essentiellement) et réalise lui-même toutes les étapes de la production, de la composition à la distribution, si l'on exclut les quelques CDs parus sur d'autres labels (Permis de Construire, Karismatik, Fast Forward).
In NLC's discography, you can notice three particular releases : The Oïkema Trilogy, which deals with erotic visions : Angels of Oikema + Spiritus Rex + Secret of Oikema. The Clean/Unclean twin CDs, simultaneously released.
The vinyl suite "Le Lieu Noir" : five different albums containing exclusive studio material, ambiant and confidential music as well as new experimentations.
       
    NLC never played live. All their records are in limited edition, a lot of items not available anymore. Nevertheless, they are described as "the most famous
minimalist/avant guarde french band" (SUB magazine).

NLC fêtera donc bientôt ses vingt ans d'existence et se révèle un acteur incontournable de la scène underground française. Avec presque cinquante albums, aussi variés qu'originaux, Julien a construit une oeuvre d'une réelle homogénéité, toujours fidèle à ses convictions musicales, qui laisse la plus grande part à une improvisation très libre mais aussi très maîtrisée.